Illumina et le Centre de géogénétique de la Fondation Lundbeck collaborent pour générer l’un des plus grands ensembles de données sur le génome ancien afin de décoder les origines génétiques et l’évolution des problèmes de santé mentale

SAN DIEGO–(BUSINESS WIRE)–Illumina (NASDAQ : ILMN) et le Centre de géogénétique de la Fondation Lundbeck de l’université de Copenhague au Danemark ont décidé de s’associer pour explorer la relation entre l’histoire évolutive de certains troubles mentaux et neurologiques avec des agents pathogènes infectieux. Constituant l’un des premiers projets de ce type au monde, cet effort vise à acquérir de nouvelles connaissances en termes de compréhension médicale et biologique de certains facteurs qui ont sous-tendu le développement de maladies neuropsychiatriques chez l’homme à travers les âges. À terme, le projet pourrait fournir une nouvelle approche pour le développement de médicaments et d’autres traitements thérapeutiques destinés aux affections mentales et neurologiques.

Quelle est l’origine des troubles cérébraux ? Dans le but de faire la lumière sur le rôle des microbes dans la pathogenèse de certaines maladies neuropsychiatriques, telles que la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie, le professeur Eske Willerslev et son équipe vont construire l’un des plus grands ensembles de données génomiques en son genre, en effectuant une cartographie complète de l’ADN de milliers de restes humains d’anciens Eurasiens. Les données seront obtenues à partir d’os et de dents, les plus anciens vestiges datant de 10 000 ans.

L’équipe scientifique internationale pluridisciplinaire, composée de spécialistes de la génomique ancienne, de la neurogénétique, de la génétique des populations, de l’archéologie, de la linguistique et de la santé du cerveau, entre autres, se concentrera sur la création de deux sous-ensembles uniques de données génomiques. Le premier panneau est un panel de 5 000 génomes humains anciens. Le deuxième panel sera constitué d’ADN d’agents pathogènes anciens associés à des maladies humaines. Les deux panels, qui seront mis à la disposition du public, contribueront à faire progresser notre compréhension de l’évolution de la variance de la maladie, et son interaction avec le génome humain et la pression de l’agent pathogène. Le projet générera et analysera l’un des plus grands ensembles de panels de génomes humains et pathogènes anciens jamais créés.

« Au cours des 10 000 dernières années, l’homme a connu certains des plus grands changements en termes de mode de vie de toute l’histoire de notre espèce », a déclaré le professeur Willerslev, professeur de la Fondation Lundbeck à l’université de Copenhague et professeur Prince Philip à l’université de Cambridge. « Notre régime alimentaire a changé au fur et à mesure que nous avons évolué du statut de chasseurs-cueilleurs à celui d’agriculteurs, nos habitudes de peuplement ont évolué et la pression d’infection a été modifiée par les micro-organismes pathogènes auxquels nous avons été exposés en raison de la modification des conditions de vie. Nous savons également que les infections chroniques virales, bactériennes et fongiques peuvent être des facteurs responsables des maladies neuropsychiatriques. Il y a donc tout lieu de croire que les analyses d’ADN de cette période indiqueront des tendances significatives, et nous permettront de créer de nouveaux ensembles de référence accessibles au public, afin d’améliorer la compréhension de l’évolution des maladies par les scientifiques et les professionnels de la santé. »

Afin de décrypter les origines génétiques et l’évolution des maladies humaines, le professeur Willerslev et son équipe utiliseront le plus puissant séquenceur d’Illumina, le système NovaSeq™ 6000, qui a été conçu pour ouvrir de nouveaux horizons à des expériences plus vastes et plus puissantes, offrant le débit nécessaire pour approvisionner correctement les vastes études de cohorte. Les projets de cette envergure tirent parti de la rapidité, du débit et de la qualité des données. Ce projet exploitera donc la cellule de débit S4 pour séquencer jusqu’à 20 milliards de fragments d’ADN anciens tous les deux jours.

« Le NovaSeq 6000 était le choix évident pour ce projet du fait de la qualité inégalée de ses données et de ses capacités de débit élevées », a ajouté le professeur Willerslev. « Même si nous avions conçu ce projet pour explorer les origines évolutionnaires des troubles génétiques, celui-ci était tout simplement impossible à réaliser avant la mise sur le marché du système NovaSeq d’Illumina. Nous sommes ravis que la Fondation Lundbeck ait eu la clairvoyance de comprendre l’importance de notre projet et que la technologie d’Illumina rende la recherche possible. »

« C’est un grand honneur pour Illumina que de travailler avec le professeur Willerslev et son équipe sur ce projet hors du commun », a déclaré Paula Dowdy, vice-présidente principale et directrice générale pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique chez Illumina. « Ce sera extrêmement utile si, en remontant 10 000 ans en arrière, nous pouvons obtenir de nouvelles informations sur le moment où un trouble du cerveau a pu avoir été introduit dans l’ADN humain, et les conditions environnementales dans lesquelles cela s’est produit. Ce projet pourrait influencer les développements futurs de produits dans les domaines de la génétique et de la médecine de précision en fournissant des informations inestimables pour les personnes touchées par des problèmes de santé mentale. »

Pour en savoir plus, visitez le Centre de presse d’Illumina :
https://www.illumina.com/company/news-center/feature-articles/a-snapshot-into-the-past.html

À propos d’Illumina

Illumina améliore la santé humaine en libérant la puissance du génome. Notre accent sur l’innovation nous a imposés comme le leader mondial des technologies de séquençage de l’ADN et de baies de stockage, au service de clients travaillant dans la recherche, les milieux cliniques et les marchés appliqués. Nos produits sont utilisés dans des applications ayant trait aux sciences de la vie, à l’oncologie, à la santé reproductive, à l’agriculture et à d’autres secteurs émergents. Pour en savoir plus, visitez www.illumina.com et suivez @illumina.

À propos du Centre de géogénétique de la Fondation Lundbeck

Le Centre de géogénétique de la Fondation Lundbeck pour le cerveau, la maladie et l’évolution (Lundbeck Foundation GeoGenetics Centre for Brain, Disease & Evolution) est un centre d’excellence de classe mondiale dédié à la recherche sur l’ADN ancien chez l’homme, les agents pathogènes et l’ADN environnemental. Le Centre de géogénétique a été fondé en 2009 en tant que Centre d’excellence de la Fondation nationale de recherche danoise et continue aujourd’hui grâce aux généreux financements de la Fondation Lundbeck, de la Fondation Carlsberg, de la Fondation Novo Nordisk et du Wellcome Trust. Le Centre de géogénétique est un lieu interdisciplinaire qui accueille des scientifiques du monde entier issus d’un large éventail de disciplines. Basés à l’université de Copenhague, au Danemark, nous explorons la migration humaine, l’évolution des maladies, l’adaptation aux changements de modes de vie et le développement des langues pour comprendre qui nous sommes, d’où nous venons et où nous allons. Nos objectifs sont d’accroître notre compréhension mutuelle de ce que signifie être humain et de réduire les souffrances en comprenant les étiologies des maladies et en respectant notre diversité.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué contient des prévisions, des informations sur nos perspectives financières, le total du marché exploitable et d’autres déclarations prévisionnelles impliquant des risques et des incertitudes. Les déclarations contenues dans le présent communiqué de presse qui sont de nature prévisionnelle sont basées sur des attentes actuelles, et pourraient varier sensiblement des résultats réels ou événements futurs. Parmi les importants facteurs susceptibles d’entraîner une différence importante entre les résultats réels et ceux présentés dans toutes déclarations prévisionnelles, citons : (i) notre capacité à développer et à commercialiser plus avant nos instruments et produits consommables et à déployer de nouveaux produits, y compris des tests, des services et des applications de diagnostic, ainsi qu’à élargir les marchés de nos plateformes technologiques ; (ii) notre capacité à fabriquer des instruments et des produits consommables robustes, y compris des tests de diagnostic ; (iii) notre capacité à identifier et à intégrer avec succès les technologies, produits ou activités acquis ; (iv) la conduite et la croissance futures de nos activités et des marchés sur lesquels nous opérons ; (v) les défis inhérents au développement, à la fabrication et au lancement de nouveaux produits et services ou à l’intégration des produits et technologies acquis au sein de notre portefeuille ; (vi) notre capacité à obtenir les approbations réglementaires nécessaires pour clôturer la transaction décrite ou pour commercialiser et vendre les produits de diagnostic ou produits thérapeutiques et (vii) l’application des principes comptables généralement reconnus, qui sont extrêmement complexes et impliquent de nombreuses hypothèses, estimations et jugements subjectifs, ainsi que d’autres facteurs détaillés dans les documents que nous avons déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, y compris nos plus récents dépôts sur Formulaires 10-K et 10-Q, ou dans des informations divulguées lors de conférences téléphoniques publiques, dont la date et l’heure sont communiquées à l’avance. Nous n’assumons aucune obligation, et n’avons pas l’intention, de mettre à jour lesdites déclarations prévisionnelles, ni de réviser ou de confirmer les attentes des analystes, ni de fournir des rapports intermédiaires ou des mises à jour sur les progrès du trimestre en cours.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

illumina et le centre de geogenetique de la fondation lundbeck collaborent pour generer lun des plus grands ensembles de donnees sur le genome ancien afin de decoder les origines genetiques e - Illumina et le Centre de géogénétique de la Fondation Lundbeck collaborent pour générer l’un des plus grands ensembles de données sur le génome ancien afin de décoder les origines génétiques et l’évolution des problèmes de santé mentale

Back to: Home UK Business News

Help us share

You may also like...

HAVE A QUICK QUESTION?

Simply fill our short form and we will contact you back asap.

[contact-form-7 id="758" title=""]
X
CONTACT US